Dorothy Napangardi – Peintre

copie_de_dorothy_napangardi_0

Contact :
Site internet : www.aborigene.fr

Liste des expositions à l’AMAC :
18 peintres Aborigènes du désert australien

Présentation

Dorothy Napangardi répond ainsi lors d’une interview : « When I paint I thing of old days, as a happy girl knowing my Grandfather’s Dreaming. I really like painting. I really love doing dot paintings. While I am doing my paintings I always have my family in my mind. I have my country in mind ».
« Quand je peins je pense aux jours anciens, comme une fillette heureuse rencontrant le rêve de son grand père. J’aime vraiment peindre. Quand je suis en train de faire mes peintures, j’ai toujours à l’esprit ma famille et mon pays. »

Sa peinture prend rapidement un aspect très abstrait. Ses compositions dépassent l’expression pure des motifs du Rêve du Bâton à Fouir, ou ceux des cérémonies féminines associées au site de Mina Mina dont elle est la gardienne. Car le hasard, et surtout les forces intérieures, prennent le pas sur la tradition ; une part de réflexion et une part de jaillissement spontané qui varient selon l’humeur. Les motifs anciens sont transformés en lignes, en mouvements subtils, en labyrinthes (voir galerie).

Les dunes, les variations du relief, toutes sortes de nourritures et de végétaux, la vie, les lacs asséchés, craquelés, les remontées de sel, tous ces éléments forment des quadrillages savants. Les motifs, comme la plupart du temps dans l’art aborigène, semblent inachevés au sens où ils donnent l’impression de ne pas s’arrêter aux limites du tableau. C’est que les Rêves voyagent de site en site sur de très grandes distances et que chaque toile décrit seulement un épisode, un fragment des actions des Ancêtres qui façonnèrent le monde et créèrent la vie.

Quelques oeuvres (cliquez sur les vignettes pour les agrandir)

Dorothy Napangardi – Peintre