Antonella Cappucio – Peintre Graveur

biografia

Contact :
Site internet : www.antonellacappuccio.net

Liste des expositions à l’AMAC :
L’AMAC fête ses 30 ans

Présentation

Je suis née deux fois: d’abord, dans l’île d’Ischia, gouverné par l’évolution constante, et la tenace constellation du Poisson, au moins pour ceux qui croient en ces choses. Ce qui est certain, cependant, c’est que j’ai toujours été prête à tomber dans la tentation, pour le meilleur ou pour le pire.

En fin de compte, j’ai choisi le meilleur.

La deuxième fois je suis née, dix-sept années plus tard, à Rome, dans la maison Cecchi. Pendant longtemps, j’ai étudié avec Maria Baroni et Dario Cecchi, à la fois créateurs de costumes, et c’est à eux que je dois ma formation artistique et culturelle.

Dario a également été décorateur, peintre et écrivain. Ils étaient mes premiers «Maîtres d’art» et avec eux j’ai commencé à travailler pour le cinéma et le théâtre, Initialement comme assistante puis, plus tard, à l’âge de vingt-trois ans, comme créatrice de costumes. J’ai eu la chance de travailler avec la «crème» du théâtre italien, Pierluigi Pizzi Danilo Donati, Maria De Matteis Ezio Frigerio, Luigi Squarzina, Daniele D’Anza jusqu’à Orazio Costa, Edmo Fenoglio, Silverio Blasi, Giulio Majano Lina Wertmuller et Paolo Poli.

Poli est venu, incognito, à mon premier spectacle, pour discuter, avec sa douceur habituelle, avec Goffredo Parise sur mon travail inspiré par Botticelli.

Dans le même temps, avec ma passion pour les costumes de théâtre, peu à peu, est né mon amour pour la peinture. Dans ce domaine, Dario Cecchi c’est révélé un enseignant inestimable et inoubliable, qui m’a guidé dans une étude attentive et profonde de Mantegna, Botticelli, Raphaël, Bellini, étude à partir de laquelle j’ai développé la technique du « crayon hachuré » et fut initié aux secrets d’utilisation de la feuille d’or.

J’ai commencé à exposer en 1976.

Après six ans de «bigamie artistique » J’ai dit au revoir aux costumes.

De 1985 à 1994, je faisais partie du mouvement appelé « New manière italienne ». Seulement en 1994, lorsque le désir de solitude et une recherche plus personnelle prévalu sur l’esprit d’équipe, j’ai continué mon chemin seule. Deux ans plus tard, j’ai commencé à travailler sur un thème, une série d’œuvres basées sur les costumes de théâtre. Et ainsi, de scènes en scènes, d’enchantements en enchantements, suivant les chemins inévitables qui font la richesse (et la séduction) de ceux qui travaillent de manière créative, je me suis retrouvé au centre du labyrinthe.

Peinture sacrée: une épreuve difficile et délicate qui, pour chaque mythe, nécessite une grande aide (une main guidée) Cette aide m’est venu sous la forme d’un être, à l’esprit raffiné et de grande connaissance artistique, Mgr Paolo De Nicolò.

Si j’ai reçu un talent – ce n’est pas pour moi de le dire – je ne peux que rendre grâce … Ce que je peux dire c’est qu’ayant reçu un tel cadeau, je l’ai cultivé, minute par minute, avec ténacité et une passion comparable à celle d’un obsession éternelle.

Quelques oeuvres (cliquez sur les vignettes pour les agrandir)

Antonella Cappucio – Peintre Graveur